Publié le Laisser un commentaire

« LE TRAIN DE L’ANGOISSE » FÊTE SES DOUZE MOIS !

Salut à vous, mes plus Fidèles Lecteurs, qui vous retrouvez parfois sur ce blog pour lire mes quelques articles… Il y a quelques jours, le recueil de nouvelles « Le Train de l’Angoisse » a fêté sa première année d’exploitation. L’occasion pour moi de dresser un bilan des ventes et des retours que vous avez pu me faire sur ce livre, qui semble continuer d’aller à la rencontre de son public…


Il y a tout juste un an, le 8 février 2021, je publiais un recueil de nouvelles intitulé « Le Train de l’Angoisse ». Comme tu le sais peut-être déjà, j’aime bien regarder dans le rétroviseur de temps à autre. Histoire de me rendre compte du chemin parcouru et de te montrer les dessous de mon métier d’auteur indépendant. Si tu ne me suivais pas encore à l’époque, sache que « Le Train de l’Angoisse » est un recueil de dix nouvelles avec un thème central : nos peurs et nos angoisses, qui peuvent resurgir d’une manière ou d’une autre dans chacun des textes que j’ai pu écrire. Et si tu souhaites l’acquérir, tu peux toujours te rendre sur Amazon pour l’acheter ; ou m’envoyer un petit mail en privé, si tu le veux au format broché avec une jolie dédicace réalisée avec ma plume.

Bon, et ce bilan, ça donne quoi ?

Si on parle de ventes, tu dois savoir que j’ai écoulé un peu plus de 130 livres. Cela va te paraître peu. Dois-je te rappeler que je suis indépendant et qu’il est difficile de se faire connaître quand on n’est pas dans le circuit traditionnel de l’édition ? Voilà pourquoi j’ai besoin de toi pour parler de mes livres à ton entourage. 130 unités en douze mois, cela fait une moyenne de 11 livres chaque mois. Ce qui n’est pas si mal, avec un taux de 2 e-books vendus pour un livre papier. Le point positif, c’est qu’il continuera à se vendre en physique, en dédicaces ou en salon, car les gens aiment me découvrir à travers des nouvelles. J’en ai fait l’expérience lors de ma dernière journée passée dans un Cultura en décembre, où « Le Train de l’Angoisse » s’est plus vendu que tous mes autres livres !

Gloomy scenery with old rusty train, foggy forest and skulls

Bilan financier

Financièrement, je ne suis pas encore rentré dans mes frais avec ce livre mais en gros, j’ai fait 50% du chemin. J’ai donc bon espoir de rembourser ce que j’ai pu dépenser pour le publier. Quant aux retours des lecteurs de ce recueil, ils sont plutôt positifs ! Sur Amazon, j’ai obtenu 23 évaluations, avec une note totale de 4,3/5. Je te fais lire deux avis positifs pour te montrer que ce livre peut plaire ? « Super recueil où plusieurs genres se mélangent. Beaucoup d’inspirations que je connais et qui font plaisir à retrouver. Foncez vous passerez un bon moment. » (Signé : Nathalie). « Ma lecture a été plaisante : les nouvelles sont abouties, même les plus courtes, ce qui est loin d’avoir été facile pour l’auteur. Le style est fluide, les mots assez percutants lorsque c’est nécessaire. » (Signé : Corinne). Merci à ces deux lectrices d’avoir laissé leur avis !


Si tu ne connais pas encore « Le Train de l’Angoisse », voici où tu peux aller te le procurer : au format ebook, sur Amazon (https://amzn.to/34gNHuy) ou au format papier, sur ma boutique en ligne (https://bit.ly/3uvrnIb). Je t’encourage à en parler autour de toi, surtout si tu as lu ces nouvelles et qu’elles t’ont plu !

Publié le Laisser un commentaire

POURQUOI EST-IL SI IMPORTANT DE LAISSER VOTRE COMMENTAIRE SUITE A VOTRE LECTURE ?

En tant qu’auteur indépendant, je rappelle régulièrement l’importance de laisser votre avis sur Amazon ou toute autre plateforme (comme Babelio). Je sais que je ne suis pas le seul à le faire, mais je pense qu’il faut encore expliquer à nos lecteurs et nos lectrices pourquoi cela revêt une importance capitale pour nous, qui sommes perdus dans la jungle de tous les livres qui peuvent sortir, que ce soit en auto-édition ou via le circuit plus traditionnel. Je vais donc m’efforcer de vous fournir quelques explications…


1/ Le partage auteur/lecteur :

Pour un auteur, c’est l’unique retour que l’on peut avoir sur notre travail. Il est donc essentiel de savoir ce que vous avez pensé de notre livre ! Que la critique soit négative ou positive d’ailleurs, du moment qu’elle est construite. J’ai envie d’ajouter que cela peut donner lieu à un échange, et c’est souvent plus le cas quand la critique est plutôt négative. En effet, dans mon cas (je ne peux pas m’exprimer à la place des autres auteurs), je vais chercher à comprendre pourquoi la personne n’a pas aimé mon livre, quelle(s) partie(s) elle a vraiment détester et je vais essayer de savoir si le message que j’ai voulu transmettre n’a pas été simplement mal compris. Cela peut donner lieu à des échanges très intéressants et tout le monde en sort grandi, je vous l’assure ! Pour ce qui est des avis positifs, parfois la discussion est moins poussée mais d’une part, ça fait du bien de savoir que nos écrits sont appréciés, et d’autre part là aussi on peut chercher à savoir qu’est-ce qui fait que le lecteur a aimé notre ouvrage. Pour prendre un exemple, certains de mes lecteurs peuvent aimer ma plume, ma façon d’écrire, mais pas les personnages que je crée ; pour d’autres, ce sera l’inverse : ils vont vite se lier d’amitié pour le personnage (je pense notamment à Zoé, l’héroïne de mon dernier roman, que beaucoup de lecteurs aiment), mais ne vont rien dire de spécial à propos de ma façon d’écrire. Bref, ce que j’essaie de vous faire comprendre, c’est que ce retour de la part des lecteurs et des lectrices est d’abord essentiel parce que sans ça, on ne saurait jamais si ce que l’on a écrit plaît ou non, et on ne progresserait jamais dans notre travail. Autre chose importante, du coup : du côté de l’auteur, il faut partager ces avis, pour rester transparent et montrer qu’on est dans le partage avec notre lectorat.

2/ Pourquoi laisser un commentaire sur Amazon en plus d’une chronique ?

Quand on est auteur indépendant, comme moi, on se construit une communauté autour de laquelle on communique sur nos écrits. Par exemple, grâce au site simplement.pro, j’ai pu croiser pas mal de chroniqueurs, discuter avec certain(e)s et créer des liens. C’est-à-dire que désormais, nous nous suivons sur les réseaux sociaux, Twitter ou Instagram principalement, et nous suivons le travail les uns des autres. Ce qui permet à certains chroniqueurs de continuer à lire mes livres et à les chroniquer sur leurs blogs, ainsi qu’à le partager via leurs réseaux. Seulement, désolé de vous l’apprendre, ce n’est pas suffisant. Eh non, il faut aussi que ces avis apparaissent sur Amazon, ou sur d’autres plateformes comme Babelio (ou Booknode ou Livraddict, pour ne citer que ces plateformes), pour élargir le champ des personnes qui pourraient être touchées. Le but, pour nous auteurs, est d’élargir notre lectorat, car nous partons de rien et sommes d’illustres inconnus (ce qui ne nous empêche pas d’être des professionnels et de rêver pouvoir vivre de notre passion). Par conséquent, si vous ne partagez votre chronique que sur Twitter ou Instagram, votre impact est plutôt réduit. alors que si vous laisser également un avis sur Amazon, par exemple, vous allez élargir le champ des possibles ! Je ne dis pas que cela nous fera vendre des milliers de livres, mais au moins vous contribuerez à nous donner une chance supplémentaire d’être lus. Vous me suivez toujours ? Bien, parce qu’il faut se rendre compte que les plateformes littéraires, et pas seulement Amazon, permettent aux lecteurs de se décider à lire un livre ou non. Un avis positif sur un livre qui apparaît sur Babelio pourra donner envie à un lecteur potentiel, ces sites ayant un impact plus fort qu’une communauté de lecteurs qui partage ses lectures sur les réseaux sociaux…

3/ Commenter sur Amazon ? Oui mais…

Il ne faut pas le nier, aujourd’hui beaucoup de livres se vendent sur Amazon. D’autant plus quand on parle d’auteurs auto-édités ! Je suis désolé pour les récalcitrants, mais on ne trouve pas tous les livres en libraire, loin de là. et je ne vais pas dénigrer Amazon, puisque c’est grâce à cette plateforme que je peux moi-même m’auto-éditer. Et je peux vous assurer que j’ai déjà essayé de mettre mes livres en libraire, mais c’est une galère sans nom ! Donc, pour en revenir à notre sujet, beaucoup de lecteurs achètent des livres sur Amazon. Cependant, pour les aider à faire un choix ou à découvrir de nouveaux auteurs, il faut laisser votre avis quand vous avez lu un livre. D’une part, cela le mettra en avant, puisque plus un livre a de commentaires, plus il va apparaître dans les suggestions. D’autre part, cela rassurera le potentiel lecteur, surtout si sa note globale n’est pas trop mauvaise ! Attention, j’en ai déjà parlé mais j’insiste : si vous êtes récalcitrants pour Amazon, pensez aux autres plateformes littéraires, que les accrocs à la lecture utilisent beaucoup. Je pense notamment à Babelio, Booknode ou Livraddict. En fouillant pour rédiger cet article, j’ai pu m’apercevoir que « Zoé », mon dernier roman, a déjà quatre avis sur Babelio, un sur Booknode et que tous mes écrits apparaissaient sur Livraddict, ce que je ne savais même pas…

Pour conclure, je reprendrai les mots d’Erika Boyer, ma consœur et présidente de l’association des Plumes Indépendantes, qui a dit ceci dans une vidéo sur son compte Instagram : « On peut être un très bon auteur, mais ne pas fonctionner parce qu’on n’a pas ce qu’il faut autour. Réussir dans le métier d’auteur, ce n’est pas juste bien écrire… »


Cet article vous a rendu curieux ? Vous voulez en savoir plus sur « Zoé », mon tout dernier roman paru en juin 2020? N’hésitez pas une seconde de plus, cliquez ICI !

Et si en plus, vous désirez recevoir un exemplaire dédicacé de ce roman directement dans votre boîte aux lettres, n’attendez pas une seconde de plus, le stock est pour l’instant limité… Je vous donne rendez-vous sur ce lien !