Publié le Laisser un commentaire

UN SUCCÈS À LA SQUID GAME EST-IL SOUHAITABLE EN AUTO-ÉDITION ?

Squid Game, c’est la série que tout le monde – ou presque – a regardé récemment sur Netflix. Au point d’effacer les autres sorties de la rentrée, tant le buzz autour de ce programme original est énorme. Comme beaucoup d’entre vous, je pense, je n’ai pas résisté : j’ai regardé Squid Game. Et même si la fin m’a quelque peu déçu, cela m’a amené à me poser une question : un succès comme celui rencontré par cette série est-il souhaitable pour un auteur auto-édité ? Je vais vous donner mon point de vue qui, bien entendu, n’engage que moi…


Le succès, oui, mais pas trop vite

Ma première réflexion est la suivante : certes, nous souhaiterions que nos livres se vendent à des milliers d’exemplaires, mais sommes-nous prêts à un succès immense comme l’a connu Squid Game ? En effet, qui avait entendu parler de ce programme avant qu’il ne sorte et que tout le monde en parle ? Personne ne s’attendait à une telle mise en avant. Les acteurs coréens qui ont joué dans la série n’étaient pas prêts. Ce qui m’amène à une autre réflexion : un succès qui arrive trop vite peut être néfaste. Nous n’y sommes pas préparés. Personnellement, je préférerais que mes livres se fassent connaître petit à petit, qu’ils ramènent de plus en plus de lecteurs, oui, mais au fil des mois et des années. Il vaudrait mieux avoir le temps de le voir venir que de se le prendre en pleine figure au moment où on ne s’y attend pas.

LEs masques et le costume rose sont devenus les symboles de Squid Game

Une mise en lumière venue de nulle part

Comme je le disais, personne ou presque n’avait entendu parler de Squid Game. La stratégie marketing a été rondement bien menée par Netflix. Ils ont fait le pari de faire confiance à des scénaristes coréens pour envahir les petits écrans du monde entier. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a marché en France. Selon moi, il y a une démarche à suivre pour les auto-édités : souvent, nous voulons conquérir le marché français avec nos livres, mais ne seraient-ils pas adaptés pour un autre marché, à l’étranger ? Nous le savons, les habitudes de lectures ne sont pas les mêmes en France et dans d’autres pays du monde, comme les États-Unis. De mon côté, je me dis qu’il serait intéressant d’essayer de faire connaître mes livres à l’étranger. Comment ? Je ne sais pas encore, mais il y a matière à réfléchir. Pourquoi pas dès le prochain ?

Qui connaissait Lee Jung Jae avant Squid Game ?

Squid Game : un succès immédiat, et après ?

Ma dernière réflexion porte sur la durée de vie de cette série. Après la première saison, le public a été conquis, voire choqué par la violence de certaines scènes. Ce qui a contribué à faire parler de Squid Game. Et la suite ? S’il y a une deuxième saison, aura-t-elle autant de succès ? Pas sûr. On pourrait faire la comparaison avec la Casa de Papel, qui a perdu de l’audimat au fil des saisons. Pourquoi ? Il y avait trop d’attente. C’est en cela qu’un succès trop rapide peut être néfaste, selon moi. Après être monté si vite en haut de l’affiche, les gens en attendent toujours plus. Ce qui est naturel, mais pas facile à assumer. On ne peut pas toujours être au top et plaire à tout le monde. Des auteurs qui ont connu le succès ont aussi reçu les pires critiques. Et ça aussi, il faut y être préparé.

Rond, ; triangle ; carré : trois symboles forts de Squid Game


Pour conclure, je dirai que si un auteur auto-édité connaît un énorme succès, et c’est déjà arrivé, j’en serai le premier heureux pour lui. Mais je lui conseillerai de faire gaffe au retour de bâton, qui peut faire très mal. Bien entendu, vous pouvez être en désaccord avec mes arguments, mais dans ce cas je vous invite à argumenter en commentaire pour me dire ce que vous en pensez. Je vous répondrai avec plaisir, car je sais que tout le monde ne peut pas partager mon point de vue.

Laisser un commentaire